top of page

Optimiser la Sécurité avec le Contrôle des Ports Réseau, Protocoles et Services


computer security

Dans le paysage numérique actuel, où les menaces continuent leur évolution, la sécurité informatique est devenue une priorité absolue pour toute entreprise ou organisation.


Dans la continuité de notre série sur Le SANS Institute 20 contrôles de sécurité essentiels, nous nous intéressons cette semaine à un aspect fondamental d’une cybersécurité efficace qui est le contrôle des ports réseau, des protocoles et des services. Cette mesure vise à gérer et à contrôler les services réseau afin de minimiser les points d'entrée potentiels.


Comprendre ce que signifie contrôle les ports, protocoles et services 

 


protocoles et contrôles













Les ports, protocoles et services se réfèrent aux différents points de connexion et aux règles qui régissent la communication entre les appareils sur un réseau donné. Chaque service ou application utilise des ports spécifiques pour communiquer.  

 

À titre d’exemple, le port 80 est couramment utilisé pour les connexions HTTP (HyperText Transfer Protocol) tandis que le port 443 est utilisé pour les connexions HTTPS (HTTP Secure). 

 

Le contrôle des ports, protocoles et services implique de contrôler voire de restreindre l'accès aux ports et aux services uniquement à ceux qui sont nécessaires aux opérations légitimes. Cela peut être réalisé en configurant des pares-feux, des listes de contrôle d'accès (ACL) et d'autres outils de sécurité permettant de bloquer ou d’autoriser sélectivement le trafic entrant et sortant. 

 

Pourquoi est-il important de contrôler les ports?  



importance du contrôle des ports

 
















1.Réduire la surface d'attaque 

 

En limitant les ports et services ouverts, vous réduisez la surface d'attaque potentielle, ce qui rend plus difficile pour les cybercriminels de trouver des vulnérabilités exploitables. Vous devenez plus difficile à cyberattaquer. 

 

2. Protéger contre les menaces connues 

 

En désactivant les services non essentiels et en fermant les ports inutilisés, vous diminuez les opportunités pour les attaquants de cibler des services vulnérables ou devenus obsolètes avec le temps. 

 

3.Améliorer la conformité 

 

En ayant une vue d’ensemble claire et en contrôlant les ports et les services conformément aux politiques de sécurité en place dans votre organisation, vous vous conformez aux réglementations en matière de protection des données sensibles et de confidentialité. 

 

4. Optimiser les performances réseau 

 

En éliminant le trafic non autorisé et non essentiel, vous améliorez les performances du réseau en réduisant la congestion et en augmentant la disponibilité des ressources. 

 

Vous avez identifié vos zones de risques et ce qui mérite votre attention? Bradley & Rollins vous délivre ses recommandations et bonnes pratiques! 



Building good cybersecurity habits

 















Bonne pratique 1 

Identification et définition claire des services essentiels 

 

Identifiez les services réseau nécessaires pour les opérations commerciales critiques. Cela peut inclure des services tels que le courrier électronique, le web, les bases de données, etc. 

Ces contrôles permettent de déterminer quels services sont nécessaires pour les opérations commerciales critiques, ainsi que qui doit y accéder et pour combien de temps.  

 

Pour cela il faut : 

 

  • Identifier les services critiques de l’entreprise: Cartographiez les processus métier pour identifier les services essentiels tels que le courrier électronique, le web, les bases de données, etc. 

  • Réguler les accès et les durées d’accès: Appliquez le principe du moindre privilège pour contrôler l'accès aux services, en accordant uniquement les privilèges nécessaires. Définissez des politiques pour gérer les accès temporaires de manière sécurisée. 

  • Évaluer et contrôler de façon continue: Réévaluez régulièrement les services essentiels et les exigences en matière d'accès pour garantir qu'ils restent alignés sur les objectifs de l'entreprise. Surveillez les activités pour détecter tout abus ou anomalie. 

 

Bonne pratique 2 

Configuration adéquate des pares-feux! 

 

Les pare-feux jouent un rôle crucial dans la protection des réseaux contre les menaces extérieures. Voici quelques étapes clés pour une configuration efficace : 

 

  • Bloquer efficacement tout trafic non autorisé : Configurez les pares-feux pour bloquer tout trafic considéré comme non autorisé vers les ports et services catégorisés comme non essentiels. Cela limite les points d'entrée potentiels pour les attaquants. 

  • Adopter une approche "deny-all, allow-specific" : Adoptez une approche stricte de type "deny-all, allow-specific", ce qui signifie que tout le trafic est initialement refusé, sauf celui spécifiquement autorisé. Cela réduit la surface d'attaque en ne permettant que le trafic nécessaire. 

  • Comme le dit le dicton « Mieux vaut prévenir que guérir! » : Une configuration proactive et anticipée des pares-feux est selon nous essentielle. Il est souvent plus efficace et finalement bien moins coûteux de prévenir les attaques en bloquant activement les accès non autorisés que de réagir une fois que la cyberattaque a lieu. 

 

Bonne pratique 3 

Une surveillance continue et ciblée 

 

Nous recommanderions de mettre en place des mécanismes de surveillance continue pour détecter toute activité suspecte sur les ports et services autorisés. Cela peut inclure l'analyse des journaux, l'utilisation de systèmes de détection d'intrusion (IDS) et de prévention d'intrusion (IPS). Bradley & Rollins recommande également l’implémentation du service de SOC 24/7 permettant une surveillance accrue et permanente des terminaux sensibles de l’entreprises afin de pouvoir protéger au mieux les actifs de l’entreprise qui ne peuvent pas se permettre d’être touchés pour assurer le bon fonctionnement des activités. 


Bonne pratique 4

Utilisation d'un logiciel d'analyse de la surface d'attaque


Bradley & Rollins recommande vivement de surveiller les ports externes à l'aide d'un logiciel d'analyse de la surface d'attaque. Cette mesure fournit une couche de protection supplémentaire pour tous les points sensibles.

Pour cela, nous pouvons recommander une solution comme MavGate ou Tenable.

 

En conclusion


Le contrôle des ports réseau, des protocoles et des services est une composante essentielle de la posture de sécurité globale d'une organisation. En suivant les bonnes pratiques de gestion et de contrôle, vous pouvez réduire les risques d'attaques et protéger efficacement vos actifs numériques contre les menaces en ligne en constante évolution. Il est également important de rappeler que chaque organisation en fonction de sa taille, secteur d’activité, industrie présente des enjeux de sécurité différents. Il est important d’adopter pour chacun un plan et une approche personnalisée. 

 

Bradley & Rollins se spécialise dans l’appréhension des incidents de sécurité. Vous avez une question relative à l’un des points abordés dans cet article? N’hésitez pas à poser vos questions via notre formulaire de contact.

 

6 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page