top of page

CONSTRUIRE UNE BASE SOLIDE EN MATIÈRE DE CYBERSÉCURITÉ : L'IMPORTANCE D'UN INVENTAIRE ACTIF, CONNU ET AUTORISÉ

Dernière mise à jour : 2 févr.




Le contrôle de sécurité critique SANS 20, "Inventaire actif, connu et autorisé", est fondamental dans toute stratégie de cybersécurité solide.


Ce contrôle se concentre sur une compréhension globale des actifs matériels et logiciels d'une organisation.

Cette nouvelle série d'articles se concentrera sur chaque paramètre des 20 contrôles de sécurité critiques de la SANS. Aujourd'hui, nous nous intéressons tout d'abord à l'inventaire actif, connu et autorisé.


Dans le paysage dynamique de la cybersécurité d'aujourd'hui, les organisations sont confrontées à des menaces de plus en plus nombreuses. Pour se prémunir efficacement contre les cybermenaces, il est essentiel d'établir des bases solides. Le premier paramètre des 20 contrôles de sécurité critiques de la SANS, " Inventaire actif, connu et autorisé ", constitue la pierre angulaire d'une stratégie de cybersécurité proactive et résiliente.


1. Inventaire actif






Dans le domaine de la cybersécurité, l'inventaire actif fait référence à la surveillance continue et en temps réel de tous les dispositifs et actifs connectés au réseau d'une organisation. En voici les grandes lignes :


  • Importance de la surveillance en temps réel


  • Analyse et découverte continues


  • Nature dynamique des environnements informatiques



2. Inventaire connu





  • Défis liés au maintien d'un inventaire connu : Le maintien d'un inventaire connu implique de surmonter des défis tels que l'informatique fantôme, où les employés utilisent des appareils ou des applications non autorisés. Les appareils non gérés présentent un risque important car ils peuvent nécessiter les dernières mises à jour de sécurité. Les organisations doivent relever ces défis en mettant en œuvre des politiques et des technologies qui tiennent compte de la diversité des appareils utilisés.


  • Avantages d'un catalogage précis : Un inventaire correctement structuré présente plusieurs avantages, notamment une meilleure visibilité de l'environnement informatique global. Les équipes de sécurité peuvent mieux comprendre la surface d'attaque de l'organisation et les points de vulnérabilité potentiels. La connaissance des appareils et des applications permet une gestion des risques et une atténuation des menaces plus efficaces.


  • Audits et rapprochements réguliers : Des audits réguliers et des processus de rapprochement sont essentiels pour garantir l'exactitude de l'inventaire. Des examens périodiques permettent d'identifier les divergences entre l'iInventaire documenté et les appareils et applications réels. Cette mesure proactive renforce la posture de sécurité de l'organisation en réduisant la probabilité de négliger des menaces potentielles.


3. Inventaire autorisé





  • Prévention des accès non autorisés : L'inventaire autorisé met l'accent sur le fait que seuls les appareils et applications approuvés sont autorisés à pénétrer dans le réseau. Les contrôles et les politiques d'accès sont essentiels pour empêcher les accès non autorisés et réduire le risque de failles de sécurité. Une communication claire des politiques d'autorisation aux employés est essentielle pour garantir la conformité.

  • Risques liés aux actifs non autorisés ou obsolètes : Les actifs non autorisés ou obsolètes présentent des risques importants pour une organisation. Les logiciels obsolètes peuvent contenir des vulnérabilités connues et les appareils non autorisés peuvent introduire des failles de sécurité. Les organisations peuvent atténuer ces risques en appliquant des politiques d'autorisation strictes et en maintenant un environnement plus sûr (audits de sécurité, formation des employés, etc.).

  • Rôle des contrôles et des politiques d'accès : Les contrôles d'accès et les politiques d'autorisation bien définies sont les gardiens du réseau. Ces mesures garantissent que seuls les utilisateurs et les appareils autorisés peuvent accéder à des ressources spécifiques. La révision et la mise à jour régulières des listes de contrôle d'accès contribuent à la sécurité permanente de l'organisation.

Conclusion

En conclusion, le contrôle de l' "inventaire actif, connu et autorisé" n'est pas simplement un exercice statique de tenue de registres ; il s'agit d'une approche dynamique et proactive de la cybersécurité. En comprenant l'importance de chaque paramètre et en mettant en œuvre les meilleures pratiques, les organisations peuvent renforcer leurs défenses, réduire les surfaces d'attaque et construire une base résiliente face à l'évolution des cybermenaces.

Ne manquez pas les autres articles de notre série sur les 20 contrôles de sécurité du SANS !


Bradley & Rollins se tient à votre disposition pour vous accompagner sur l'ensemble de ces sujets, et est à l'écoute de vos enjeux de cybersécurité.

19 vues0 commentaire

Comments


bottom of page